skip to Main Content

En qualité de Pédopsychiatre exerçant au Centre Hospitalier Valvert (13011, Marseille), je souhaitais vous faire part de la récente création de l’unité mobile ELIPS (Equipe de Liaison et d’Interventions Précoces), et étudier avec vous les possibilités de diffusion de l’information aux médecins libéraux (préférentiellement médecins généralistes et psychiatres) des secteurs concernés, dans l’objectif d’une meilleure prévention et prise en charge des troubles psychotiques émergents.

Il existe aujourd’hui en France un retard au diagnostic et au traitement des schizophrénies d’1,5 à 2 ans en moyenne. Ceci aggrave considérablement le pronostic tant médical que social de ce trouble, touchant préférentiellement une population jeune. La schizophrénie continue de réduire l’espérance de vie de 20 ans de ces patients, dont seuls 5 à 10% travailleront un jour. La prévalence à 1% de la population générale en fait encore un enjeu majeur de santé publique.

Cette « durée de psychose non traitée » trouve en partie son explication dans le manque de moyens alloués à la prévention primaire et secondaire de ces troubles, et le manque d’accès à ces ressources des professionnels de santé de première ligne (le médecin traitant en tête), pouvant se trouver désemparés face à des jeunes aux symptomatologies frustres, refusant les soins psychiatriques trop stigmatisants. Alors même que nous savons aujourd’hui que l’entrée dans la maladie est insidieuse, avec une phase prodromique de plusieurs années dans la majorité des cas.

C’est dans ce contexte, qu’ELIPS a été créée en septembre 2021, comme unité mobile intersectorielle, affiliée au pôle infanto-juvénile du Centre Hospitalier Valvert, à Marseille. Elle a pour mission de repérer et intervenir auprès de sujets âgés de 15 à 30 ans des secteurs géographiques couverts par le C.H. Valvert, à risque de transition psychotique ou dans les plus brefs délais suivant un premier épisode psychotique, afin de prévenir la chronicité des troubles et améliorer ainsi le pronostic, dans une démarche résolument tournée vers « l’aller vers ».

Le C.H. Valvert couvre pour rappel les 10, 11 et 12èmes arrondissements de Marseille, Allauch-Plan-de-Cuques, Aubagne, La Ciotat, et communes environnantes (cf carte plaquette en pièce jointe).

Ainsi, nous souhaiterions appeler à nous solliciter les médecins libéraux de ces secteurs qui rencontrent des patients de 15 à 30 ans présentant:

– Un Premier Episode Psychotique défini par la présence d’idées délirantes, d’hallucinations et/ou de désorganisation mentale d’une durée supérieure à 7 jours, avec un retentissement fonctionnel significatif,

   ou

– un risque élevé de transition psychotique caractérisé par un tableau pouvant mêler: rupture avec le fonctionnement antérieur (scolaire ou professionnel), isolement social/familial, comportement ou discours ou croyances étranges, diminution de l’hygiène personnelle, méfiance, antécédents familiaux de schizophrénie ou de trouble bipolaire, consommation de toxiques, expériences perceptives inhabituelles, anxiété, humeur dépressive, troubles du sommeil, diminution de la concentration, et/ou les symptômes d’un premier épisode psychotique définis plus haut d’une durée inférieure à 7 jours.

VOIR LA PLAQUETTE DE PRESENTATION

Dr Pablo GIACARDY
Psychiatre
ELIPS (Equipe de Liaison et d’Interventions Précoces)
04.91.87.67.83
Centre Hospitalier VALVERT
13011 MARSEILLE

Back To Top