skip to Main Content

Site de la Préfecture

Ouverture, ce jour en préfecture, d’un guichet unique à destination des personnes en provenance d’Ukraine

Gestion confiée à l’association Entraide Pierre Valdo.

ukraineepv84@epvaldo.org

Nota : Ce guichet unique aura ensuite vocation à être transféré dans des locaux du Conseil Départemental situé Bd Limbert.

Recensement des offres d’hébergement

Deux plateformes nationales ont été mises en place

● A destination des collectivités / associations / bailleurs sociaux
https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/hebergement-personne-morale-ukraine

● A destination des particuliers
https://parrainage.refugies.info/benevole/

Au 16 mars 2022, 547 capacités d’hébergement ont globalement été recensées en Vaucluse pour une capacité totale d’accueil de 1 994 personnes :

● 523 logements de particuliers pour 1 484 places

● 124 logements proposés par des personnes morales pour 510 places

Les premières arrivées groupées auront lieu ce jour, en provenance du département des Alpes-maritimes.

2 locaux collectifs ont été identifiés :

● Cavaillon – locaux mis à disposition et gérés par ADOMA
● Courthézon – camping les sources.

L’Etat conventionne avec des opérateurs sociaux afin d’assurer la prise en charge et l’accompagnement de ce public.

Vous êtes en mesure d’identifier, sur votre commune, des structures collectives qui pourraient être en mesure d’accueillir de telles arrivées groupées ?

=> pref-accueil-ukraine@vaucluse.gouv.fr

Chaque jour des arrivées perlées nous sont signalées.
RAPPEL : Merci de continuer à signaler ces arrivées à :
pref-accueil-ukraine@vaucluse.gouv.fr
ukraineepv84@epvaldo.org

Réseau France Services

● Le gouvernement souhaite qu’aux côtés des préfectures, des collectivités territoriales, et des associations, le réseau des 2055 France services (23 en Vaucluse), puisse être mobilisé pour :

assurer un rôle d’information et d’orientation des personnes vers les préfectures et services spécialisés, et d’accompagnement des déplacés ukrainiens dans la réalisation de certaines démarches propres aux opérateurs partenaires du programme ;

mettre à disposition le matériel informatique en libre-service dont les France Services sont équipées

L’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT)

• organise ce jour un webinaire dédié pour les agents avec les opérateurs les plus concernés (emploi, santé, famille..) ;

• rédige une FAQ à leur intention sur le statut dont bénéficient ces réfugiés et les mesures mises en place.

1/ DONS DES COLLECTIVITÉS

Le ministère de l’Europe et des affaires étrangères a activé le fonds d’action extérieure des collectivités territoriales (FACECO) afin de fédérer les initiatives et l’élan de solidarité exceptionnel avec le peuple ukrainien dans les territoires.

Ce mécanisme permet à toutes les collectivités qui le souhaitent, quelle que soit leur taille, d’apporter leurs contributions financières. Mutualisées au sein d’un fonds géré par des équipes spécialisées du Centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, ces contributions permettront de financer des opérations humanitaires d’urgence répondant aux besoins prioritaires des victimes du conflit.

Tous renseignements utiles sont accessibles sur le site du MEAE : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/action-exterieure-des-collectivites-territoriales/article/fonds-d-action-exterieure-des-collectivites-territoriales-faceco

Les bénéficiaires de la protection temporaire pourront, sans délai de carence, dès leur arrivée en France et l’obtention de leur APS, être affiliés à la protection universelle maladie (PUMA) et se voir ouvrir un droit d’un an à la complémentaire santé solidaire, sur simple présentation de leur APS. Cette couverture ne nécessite pas d’avance de frais lors de la consultation auprès du médecin.

La préfecture se chargera de transmettre à la CPAM les autorisations de séjour qu’elle délivre, charge à la CPAM de contacter ensuite directement leurs bénéficiaires pour leur fournir l’attestation de couverture maladie. Les mineurs seront rattachés comme ayant-droit du bénéficiaire majeur de la couverture maladie, sauf si ce bénéficiaire n’est pas l’adulte disposant de l’autorité parentale. En ce cas, les démarches administratives seront réalisées par le service de l’aide sociale à l’enfance du Conseil départemental pour les affilier sous un numéro dédié.

Par ailleurs, les personnes déplacées d’Ukraine peuvent être soumises à des risques spécifiques, en raison de :

– conditions de vie perturbées et traumatisantes avant et pendant leur déplacement ;

– l’incidence accrue de diverses maladies infectieuses dans leur pays d’origine (tuberculose,grippe saisonnière, Covid-19, VIH, poliomyélite, rougeole, botulisme en particulier) ;

– difficultés d’accès aux soins de santé dans leur pays d’accueil.

L’ARS met en place un dispositif d’accompagnement dès l’arrivée des déplacés ukrainiens par l’intermédiaire des Permanences d’Accès aux Soins de Santé (PASS) situées dans les hôpitaux de Digne et Manosque.

Les PASS, qui sont des cellules de prise en charge médico-sociale, mettent en place une première consultation médicale afin d’évaluer les besoins sur le plan psychique et somatique. Elles sont également chargées de coordonner les soins et d’orienter les déplacés ukrainiens vers les structures adaptées aux besoins identifiés :

• Soutien psychologique via la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique ou les Centres Médico-Psychologiques

• Vaccination adultes et enfants y compris Covid en lien avec les Centres Médico-Sociaux du Conseil Départemental

• Suivi des jeunes enfants ( en lien avec les services de la Protection Maternelle et Infantile du Conseil départemental)

• Dépistage ou consultations Tuberculose (en lien avec le Centre de Lutte Anti Tuberculeux)

• Dépistage des Infections Sexuellement Transmissibles ( en lien avec Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de diagnostic du Conseil départemental)

Par anticipation, la DD ARS souhaite structurer une offre de soins somatique et psychologique sur le Vaucluse, afin de prendre en charge les besoins de santé des déplacés ukrainiens, qui arriveront soit individuellement soit en groupes.

Mobilisation des CH du département pour identifier un référent et un binôme médecin/ide en cas de besoin de bilan de santé, à l’arrivée d’un groupe

Activation de la mission de santé publique du CH Avignon pour organiser les vaccinations infantiles et les dépistages éventuels (tuberculose, rougeole…)

Identification d’un point d’accès aux soins programmés de médecine générale et de soins paramédicaux, par secteur (GA, Orange, Carpentras, Cavaillon, Apt, Pertuis). Cette répartition sera ajustée en fonction des besoins. Lien avec les CPTS, Conseil de l’ordre des médecins, URPS des médecins libéraux et IDE

Recensement des traducteurs russophones et ukrainiens

Mise en alerte de la cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP) du département : une permanence téléphonique sera la 1ère réponse

Coordination avec les services de PMI du Conseil départemental de Vaucluse pour l’aspect vaccination/dépistage/consultation pédiatrique

Lien avec la CPAM pour l’ouverture des droits

Priorité à la gestion de la santé mentale, syndrome post-traumatique

Assurer les missions de vaccination infantile selon le calendrier vaccinal en vigueur en France.

Situation sanitaire en Ukraine et attention particulière concernant certaines pathologies : liste des maladies par le ECDC, transmise aux professionnels de santé, comme par exemple :

•Prévalence de la tuberculose élevée en Ukraine (souches multi résistantes dans certaines régions) x10 par rapport à la France

•Prévalence élevée des IST et notamment HIV, et hépatites B et C

•Niveau de vaccination COVID en Ukraine particulièrement bas (35%).

Prévoir des capacités de test et de vaccination COVID a proposer aux réfugiés.

•Rougeoles et Rubéoles

État des lieux de l’offre de soins proposée par les différentes structures hospitalières et de ville :

CUMP (en pré-alerte depuis le 4 mars) : pour la prise en charge psychologique

Analyse du besoin de la CUMP par les psychologues et/ou médecins des CPTS dans un premier temps

Transmission d’un numéro de téléphone CUMP dédié, aux professionnels de santé uniquement

Consultation soit sur le site de Montfavet soit sur le lieu d’hébergement collectif, avec prise de rdv

CPTS Grand Avignon : point d’accueil à définir – prise en charge consultation en heure ouvrée + vaccination COVID

CPTS SYNAPSE (Carpentras) : relai d’information pour les professionnels installés sur le territoire du comtat Venaissin et recensement des volontaires pour tenir un centre de soin dédié.

CPTS Sud Luberon (Pertuis) : Pour adulte et enfant : Consultation médicale et suivi infirmiers, soutien psychologique.

CSP Madeleine Brès (Orange) : pour adulte et enfant : Consultation médicale et suivi infirmier, suivi gynécologique et suivi de grossesse, vaccinations, atelier insertion et aides TISF – médiatrice pour appui des démarches administratives

CH Avignon pour les soins adultes et les soins pédiatriques (Dispositif Pass pédiatrique : soins pédiatriques préventifs, bilan de santé et vaccins)

Pour le CLAT : dépistage de la tuberculose et dépistage des IST nécessaire à la vaccination

Pour le CEGID : Mise à jour des vaccins pédiatriques

CH Pertuis : identification des personnes référentes « Ukraine » – en cours d’identification d’un binôme médecin-infirmier

CH Orange : Examens médicaux et infirmiers + Vaccination Covid (lundi et mardi 13h30 à 16h30)

CH Vaison la Romaine : mise en place d’un centre de primo-bilan de santé au sein du CH, en lien avec la médecine de ville pour définir d’une journée par semaine pour recevoir si besoin des patients + vaccination covid

PMI : Recensement en cours des points d’accueil pour prise en charge des femmes enceintes et des enfants de 0 à 6 ans sur l’ensemble du territoire de Vaucluse et des professionnels médicaux et para-médicaux pour la prise en charge de ces patients

Protocole pour l’arrivée groupée de réfugiés

Identifier un opérateur de 1ere ligne qui réalisera un premier bilan sanitaire (binôme médecin / infirmier)

Niveau d’impact psychologique

Risques sanitaires pré-identifiés, présence de pathologies particulières (tuberculose par exemple)

Nombre de personnes nécessitant des soins et/ou une continuité des soins pour une pathologie préexistante (diabète, maladie cardio-vasculaire, etc.)

Engager la CUMP si besoin

Le SAMU 84 peut déployer un SMUR pour les patients relevant de l’urgence vitale, mais aussi pour identifier des filières de prise en charge spécifique.

Equipe Medilac mobilisée pour intervention de dépistage Covid

Diffusion de la fiche de recueil du bilan sanitaire aux opérateurs, le traitement de ces informations permettra de mobiliser les intervenants sur les priorités de santé / calibrer les mobilisations ultérieures (CLAT, PMI, CEGIDD…)

Présence sur place DD84

Mettre à disposition des masques et autotests aux organismes de gestion de l’hébergement (MEDILAC)

Mme Karen LEROY, référente SSE
karen.leroy@ars.sante.fr
04 13 55 85 85

BAL : ars-paca-dt84-alerte@ars.sante.fr

Astreinte : 06 30 10 37 32

TÉLÉCHARGEZ LA FICHE

close

Inscription à la newsletter

Back To Top