skip to Main Content

SITES RECOMMANDÉS

Conduite à tenir autour des cas possibles, probables et confirmés du variant VOC202012/01 UK

Vous trouverez en pièce jointe l’actualisation de la conduite à tenir autour des cas possibles, probables et confirmés du variant VOC202012/01 UK.
Cette conduite à tenir vise principalement à vérifier le respect des mesures d’isolement et de quarantaine et l’exhaustivité du contact-tracing réalisé. Pour les cas pour lesquels il n’existe aucun lien épidémiologique avec le Royaume-Uni, il est également attendu de documenter l’origine de la contamination. Cette conduite à tenir est provisoire. Elle est également transposable au nouveau variant d’Afrique du Sud « 501.V2.

> VOIR LE DOCUMENT

PortfolioVaccin

Pour vous aider dans la prise en charge de la Covid-19 en ville, vous pouvez vous rentre sur le site Vidal.

> J’Y VAIS !

L’ARS, en complément de nos précédentes informations, souhaite attirer votre attention sur les points suivants.

Les établissements de santé et les établissements médico-sociaux nous font part, sur tout le territoire, de la nécessité de renforts en ressources humaines, pour permettre l’augmentation des capacités hospitalières et pour renforcer la médicalisation des prises en charge en établissements médico-sociaux.

Les professionnels de santé volontaires pour venir en renfort peuvent s’inscrire sur la plateforme RH, mise en place par l’ARS. La plateforme met en relation des professionnels volontaires avec les demandes formulées par les structures.En fonction des besoins, ces professionnels pourront être mobilisés  directement par une structure sanitaire, médico-sociale ou un laboratoire de biologie médicale souhaitant bénéficier de renforts. Ils pourront également pourront être contactés par la direction générale de la santé (DGS) ou l’Agence régionale de santé

https://www.paca.ars.sante.fr/une-plateforme-de-renfort-en-personnel

L’ARS a précisé, dans une fiche mise en ligne sur le site internet,  les différentes mesures s’appliquant aux professionnels de santé :

https://www.paca.ars.sante.fr/mesures-deviction-pour-les-professionnels-de-sante-positifs-au-covid-19-ou-cas-contact

L’arrêté du 7 novembre prévoit différentes mesures d’adaptation, dont les modalités vous ont été ou vous seront précisées par l’Assurance maladie ou par l’ARS.

  • Pour prévenir des interruptions de traitement ou de soins préjudiciables à la santé des patients :

les infirmiers peuvent poursuivre les soins qu’ils dispensent aux patients atteints d’une pathologie chronique stabilisée au- delà de la date de validité de la prescription

les pharmacies, les prestataires de services ou les distributeurs de matériel peuvent délivrer, dans le cadre de la prescription initialement prévue et lorsque la durée de validité d’une ordonnance renouvelable est expirée, un volume de produits ou de prestations garantissant la poursuite du traitement;

  • pour prévenir des interruptions de traitements par contraceptifs oraux préjudiciables à la santé des patientes :

les pharmacies d’officine, peuvent délivrer, dans le cadre de la prescription initialement prévue et lorsque la durée de validité d’une ordonnance renouvelable est expirée, un nombre de boites garantissant la poursuite du traitement;   Voir le protocole

  • pour prévenir des interruptions de traitements de substitution aux opiacés, préjudiciables à la santé des patients :

les  pharmacies d’officine mentionnées sur la prescription, après accord du prescripteur, de délivrer, lorsque la durée de validité de la dernière ordonnance renouvelable est expirée, dans le cadre de la posologie et des modalités de fractionnement initialement définies par le prescripteur, un nombre de boîtes garantissant la poursuite du traitement;

  • pour adapter les modalités de réalisation de l’IVG médicamenteuse en dehors d’un établissement de santé

Cet arrêté  prévoit,  pour limiter les consultations en milieu hospitalier, d’adapter les modalités pratiques de réalisation de l’IVG par voie médicamenteuse en dehors d’un établissement de santé par les médecins et les sages-femmes. A cet effet, l’arrêté permet le recours à l’IVG par voie médicamenteuse en télémédecine et, corrélativement, la dispensation en pharmacie d’officine des médicaments nécessaires.  Voir le protocole

Pour informer vos patients

[/vc_row_inner]
Back To Top