skip to Main Content

L’agression d’une jeune interne de garde à La Timone s’ajoute à la liste bien trop longue des agressions contre les médecins et l’ensemble des professionnels de santé.

Aucune forme de violence n’est acceptable, mais elle est pourtant si présente qu’il est devenu nécessaire de préserver les soignants sur leurs lieux de travail, tout particulièrement dans le service public.

L’agression révolte, l’insalubre délabrement et le défaut de sécurisation élémentaire de l’internat, signalés depuis plusieurs années sans aucune réaction des responsables, indignent et interrogent sur la considération envers la mission de service public qu’est une garde assurée par nos jeunes confrères et consœurs. Ce devoir, chaque interne s’en acquitte durant de nombreuses années, il n’est pas inutile de le rappeler très régulièrement, les internes sont bien loin de n’être que des étudiants en « formation », ils font partie intégrante des forces vives des établissements publics.

L’URPS ML PACA assure de tout son soutien les internes et saura s’investir dans toute forme d’aide qu’ils solliciteront pour concourir à l’amélioration de leurs conditions de travail.

Au nom de tous les médecins libéraux PACA, l’URPS présente ses vœux de prompt rétablissement à notre consœur, en espérant  que son projet professionnel ne soit pas affecté par ce grave évènement.

Back To Top