skip to Main Content

Il est plutôt conseillé de s’installer en début d’année civile ou au mieux en début de trimestre. Toutefois, certaines situations viennent nuancer cette recommandation.

Fiscalement, dans le cadre d’une création, le médecin peut bénéficier d’une exonération de la contribution foncière des entreprises (CFE ) lors des 2 premières année civile d’installation, pour les communes de moins de 2 000 habitants ou situées dans l’une des zones de revitalisation rurale définies (conditions d’exonération ici )

En cas de reprise de clientèle, le titulaire en place à la date du 1er janvier est redevable de la taxe professionnelle pour l’année entière. Il est toutefois d’usage de prévoir dans le contrat de cession un prorata temporis. (Cet accord n’est en rien opposable à l’administration)

Pour ce qui est des cotisations sociales, il est recommandé de s’installer en début de trimestre car tout trimestre entamé est dû. Vous cotisez donc la même somme, que vous ayez commencé le 2 janvier ou le 28 mars, sans pour autant avoir encaissé les honoraires correspondants. Si vous étiez préalablement remplaçant, cette règle ne s’applique pas. La continuité joue.

Concernant votre retraite à la CARMF, la date de votre installation n’a pas d’incidence sur vos cotisations qui sont calculées de quantième à quantième

Back To Top